Je me souviens de ce qui m'a nourri(e) / Elsa Gribinski

29 janvier > 13h
BANQUET LITTERAIRE

Durée environ 2h tarif /22€


              Voir le teaser

 

 

 

« Je me souviens qu’il ne faut pas jouer avec la nourriture ni sur les mots. »

Je me souviens que Georges Perec n’aimait pas la choucroute et que Zazie renvoya la sienne qui était « pouacre parsemée de saucisses paneuses, de lard chanci, de jambon tanné et de patates germées » en déclarant « tout net que c’était de la merde ». Je me souviens des Gastrolâtes du Quart livre, de l’étrangeté de leur langue, de leurs « œufz fritz, perduz, suffocquez, estuvez, trainnez par les cendres ». Je me souviens qu’il ne faut pas jouer avec la nourriture ni sur les mots. Que l’interdit est poétique et politique, comme le rire. Que la langue et la table sont les premiers des lieux communs. Je me souviens de ce qui m’a nourri(e), et que je est un autre…

A l'issue d'un travail sur la langue, la nourriture et la mémoire conduit avec des collégiens de langue maternelle étrangère, Elsa Gribinski écrit, invente, transforme, mêle les mots des écrivains et les mots de chacun, les livres et les vivres, et nous invite à partager au cours d’un repas la saveur des souvenirs qui nous ont fait ce que nous sommes : si semblables, si divers.

 

D’après Georges Perec, Raymond Queneau, François Rabelais, Émile Zola, Michel Leiris, et beaucoup d’autres…
Avec Thomas Groulade et Bergamote Claus et la
 participation créative de Yasmina et de Peiling, élèves du collège M. Berthelot de Bègles

 

En partenariat avec : Association LIBER - "Des mots et des liens" / CREAC Bègles / Ville de Bègles / CCAS de Bègles / Collège Berthelot de Bègles / Conseil départemental de la Gironde / Crédit mutuel du Sud-Ouest / DRAC Nouvelle-Aquitaine / IDDAC / Association Remue-Méninges / Ville de Bordeaux.

 

Je me souviens de ce qui m’a nourri(e) est le premier volet d’un travail d’Elsa Gribinski sur le lieu commun, Ce lieu dit nous, appelé à prendre différentes formes.