Hospitalités / Massimo Furlan

7 octobre > 20h
8 octobre > 17h

Théâtre

12€ / 11€ en ligne - 1h30

En partenariat avec l’OARA.
Dans le cadre du Festival International des Arts de Bordeaux Métropole.

La Bastide-Clairence -1000 habitants- est classée parmi les plus beaux villages de France. La peur des ses habitants ? Que ce label provoque l’augmentation des prix de l’immobilier, leur rendant impossible l’accès à la propriété. L’artiste Massimo Furlan, invité en résidence par Kristof Hiriart, propose d’ouvrir un centre d’accueil de migrants, qui aurait pour effet de faire baisser le prix des loyers alentours. Au départ, c’est une fiction avec des complices dans le village pour observer les débats et les réactions, puis, tous finissent par se prendre au jeu. Et, arrive le moment où la réalité rattrape la fiction, avec, à la fin de l’été 2015, une brutale augmentation du flux migratoire, qui les pousse à rendre concrète la proposition et réfléchir avec le village à la question : comment recevoir des migrants ? La pièce est alors en marche : elle consiste à faire le portrait d’une société, de ses acteurs, de ses peurs et de ses désirs.

Sur la scène de la Manufacture Atlantique, Massimo Furlan invite les protagonistes de ce théâtre devenu réalité à venir raconter ces mois, durant lesquels se sont mêlés fiction et réel, jeu et actualité. Entre théâtre documentaire et conte philosophique, cette pièce s’empare d’un sujet au coeur de notre actualité : l’hospitalité et l’accueil des migrants.

 

A l’invitation de Kristof Hiriart /Cie LagunArte dans le cadre du Centre Expérimental du Spectacle de la Bastide-Clairence. Mise en scène Massimo Furlan | Dramaturgie Claire de Ribaupierre | Collaboration artistique, voix et corps Kristof Hiriart | Vidéo Jérémie Cuvillier | Direction technique et lumière Antoine Friderici | Régie son Patrick Fisher | Conseil costume Séverine Besson | Conseil maquillage Julie Monot | Avec les habitants de La Bastide Clairence - Pays Basque Gabriel Auzi - Francis Dagorret - Léopold Darritchon - Véronique Darritchon - Beñat Etcheverry - Marie-Joëlle Haramboure - Anaïs Le Calvez - Kattina Urruty - Thérèse Urruty

 

MASSIMO FURLAN travaille souvent à partir de ses souvenirs d’enfance. Enfant d’origine italienne né en Suisse au milieu des années 60, il part de son histoire personnelle pour toucher à la mémoire collective, à celle de toute une génération, en mettant en place des propositions scéniques et visuelles qui mêlent burlesque et philosophie, poétique et esthétique populaire.